Image default
Maison

DYI : recette naturelle déodorant maison sans bicarbonate

Rate this post

BEAUTE, ETHIQUE, Peau

Déodorant maison

Pourquoi faire un déodorant maison? Passer à la cosmétique naturelle relève plusieurs niveaux de difficulté. Remplacer les cotons démaquillants jetables par des carrés lavables : fastoche. Se démaquiller à l’huile : simple. Utiliser du savon solide : génial. Mais lorsqu’il s’agit d’alternative à la cosmétique conventionnelle pour le mascara, le shampoing et le déodorant, il y a encore du travail. Les compositions sur les étiquettes sont à lire et le marketing fait tout pour qu’on y passe pas trop de temps.

Dans cet article, je vous livre une recette – et ses alternatives – pour fabriquer un déodorant simple en votre cosmétique maison.

Retrouvez mon article 5 produits simples à remplacer pour une salle de bain zéro déchet

Pour commencer, soyons clairs, le déodorant conventionnel est tellement efficace (normal vu le cocktail chimique/cancérigène) qu’il est dur de changer pour du naturel. Vous êtes de mon avis ?

En vrai, c’est ma copine (#CoucouSophie) qui m’a donné l’idée de fabriquer du déodorant maison. La cosmétique maison est souvent plus simple, économique et efficace. J’ai donc tenté de me rapprocher de ce déodorant Schmidt’s que j’aime tant mais que je trouve cher.

Les avantages du déodorant maison en cosmétique naturelle

  • Écologique (zéro déchet si tu recycles les pots)
  • Personnalisable à souhait
  • Efficace
  • Rapide à réaliser en grande quantité

Choix des ingrédients pour un déodorant maison naturel et efficace

  • L’huile de coton bio : adoucissant et émollient. Disponible chez Aroma Zone pour 5,90 les 100 ml.
    Substitut : huile de coco pour une version moins chère car coton est juste très à la mode mais pas forcement une alternative incroyable. 
  • La pierre d’alun en poudre : astringente et anti bactérienne.Chez Aroma Zone pour 3,5€ les 100g.
    Substitut : bicarbonate pour une version moins chère (mais peut irriter la peau)
  • Fécule de pomme de terre : adoucissante, absorbante. J’utilise de la Maizena. 
    Substitut : poudre d’arrow roots (Aroma Zone pour 2€ les 50g)
  • Huile essentielle de palmarosa bio : microbicide et fongicide. Odeur entre l’agrume et la rose. Elle permet aussi la conservation du mélange. Chez Aroma Zone pour 2.7€ les 10ml.
  • Huile essentielle de tee trea bio : antibactérienne. Odeur très forte. Chez Aroma Zone pour 2,7€ les 10ml.

Total, cela fait un total de 16,8€ pour deux déodorants au moins si vous prenez les options plus chères. Finalement, ce qui est le plus coûteux dans la recette c’est l’huile de coton bio. Comme l’huile de coco est également excellente, n’hésitez pas à switcher dans les mêmes proportions pour une version plus économique. Perso, je ne rachèterai pas à la coton.

Recette déodorant maison

Simplissime, il vous suffit de mélangez tous ces ingrédients et de les mettre dans un petit pot recyclé.

  • 50 g d’huile de coton bio
  • 50 g pierre d’alun en poudre
  • 20 g de fécule de patate
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • 10 gouttes d’huile essentielle de tee three

Remarques :

  • Utilisation : une noisette par aisselle à appliquer à la main
  • Attention, bien se laver les mains après utilisation car elle contient des huiles essentielles
  • Conservation au frigo pour une texture poudreuse.
  • En été, l’huile est assez liquide donc cela peut tâcher vos vêtements fragiles.
  • Enfin, la prochaine fois je testerai une version à la cire d’abeille pour qu’il se conserve et soit plus solide.

N’hésitez pas à publier vos alternatives de déo healthy sur ce post. J’aimerais qu’on partage nos produits naturels écologiques et bio!

Autres articles

Pourquoi acheter un acheter un spa jacuzzi 7 places ?

Journal

Quel film pour vitre choisir pour vos fenêtres ?

administrateur

E-learning : les formations professionnelles à distance ont le vent en poupe !

administrateur

Comment aménager une chambre mansardée ?

administrateur

Fiche de soins compléte : Chamaedorea

administrateur

Comment obtenir un prêt à l’amélioration de l’habitat ?

administrateur