Image default
Bien-être

Cosmétique solide Lamazuna : c’est mieux ?

Rate this post

BEAUTE, Cheveux

Vous avez été nombreuses à apprécier mon article précédent pour une marque Française qui a tout bon. Alors, on continue ? Dans la famille : vegan, cruelty-free, made in France, 100% naturel, fait main, slow cosmétique, biologique, écologique je voudrais le shampoing et le déodorant Lamazuna ! Cette marque innovante et acidulée répond à tous mes critères « cosm’éthique » (et oui je fais des jeux de mots de hippie maintenant). Les produits signés Lamazuna sont-ils satisfaisants niveau efficacité pour autant ?

Une marque de cosmétique solide only

L’idée, avec Lamazuna, c’est une cosmétique très respectueuse de l’environnement et donc de nous ! Pas d’emballages superflus. D’ailleurs, petite parenthèse, j’ai beaucoup apprécié que les produits soient calés avec des pages de magazines recyclés comme vous le voyez sur ces photos. Je préfère largement que les marques remplissent leurs colis avec des lamelles de papiers recyclés plutôt que de petits particules de calage qui volent de partout quand on ouvre le colis et qu’on jette immédiatement à la poubelle.

Leur objectif de Lamazuna étant d’arriver à 0 déchet dans la salle de bain, les boites funky que vous voyez sur mes photos sont également compostables. Qu’en pensez-vous?

Je dois dire que je me suis même mise au savon pour le corps sous forme de pain depuis, car je trouve que c’est moins encombrant dans ma salle de bain.

Niveau composition, les produits sont irréprochables car issus de la nature. Le site internet de cette marque zéro déchet est très transparent sur les ingrédients, vous pouvez y trouver tous les renseignements nécessaires.

J’ai opté pour le shampoing solide pour cheveux normaux et pour le déodorant solide de Lamazuna.

Lamazuna : shampoing solide pour cheveux normaux

Petite parenthèse, j’ai les cheveux à tendance grasse mais je choisi toujours des shampoing pour cheveux normaux car je trouve que les shampoings pour cheveux gras sont un peu trop irritants pour le cuir chevelu. Je vous donne donc mon avis sur le shampoing solide Lamazuna pour cheveux normaux.

Face à la nouveauté de ce type de produit, je suis les instructions de la marque à la lettre : j’applique le cannelé sur mon cuir chevelu préalablement humidifié. Première difficulté? Je galère à le répartir sur toute ma tignasse. Il me faut tellement d’eau pour faire un peu mousser la matière que je questionne le côté écologique de la chose. Mes cheveux sont très longs et très épais, il me faut du temps pour répartir le shampoing uniformément. J’en viens à bout. Je rince.

Je remarque que dès le premier shampoing, mes cheveux ont déjà l’air très propres puisqu’ils « crissent » sous mes doigts.

J’ai pour habitude de faire deux shampoings, donc je réitère l’opération. Le produit mousse beaucoup mieux au deuxième lavage car mes cheveux sont imbibés d’eau. Je constate qu’ils sont un peu emmêlés alors j’applique mon après-shampoing préféré de tous les temps : l’après-shampoing à la noix de coco de Desert Essence. Résultat ? Cheveux propres, doux et démêlés.

Une fois séchés, mes cheveux sont vraiment brillants. C’est le gros point positif de ce shampoing solide, sûrement car ils ne les étouffent pas à coups de produits issus de la pétrochimie.

Un autre aspect non négligeable ? Mes cheveux re-graissent moins vite avec le cannelé de Lamazuna. J’arrive très facilement à espacer les lavages, sans m’en rendre compte. C’est génial !

Au fil des utilisations, j’ai compris qu’il fallait vraiment prendre le temps de bien humidifier les cheveux avant d’utiliser le shampoing solide de Lamazuna. Je pense aussi que les cheveux courts (hommes comme femmes) apprécieront particulièrement ce produit, qui lave sans assécher (testé et approuvé par mon Amoureux). Par contre, pour les filles aux grosses tignasses, il faut s’armer d’un peu plus de patience et procéder raie par raie.

J’étais jusqu’alors réticente quant à l’utilisation de shampoing solide car je trouve que ce n’est pas pratique et que j’aime pas les voir fondre sur le rebord de ma baignoire. Lamazuna contre ce souci et commercialise un récipient en verre dont le couvercle est percé pour laisser l’eau s’évacuer. Très pratique, comme vous le voyez sur les photos.

Lamazuna : déodorant solide

Je dois avouer que je suis encore sceptique face au déodorant solide. Je l’aime et en même temps…

Pourquoi je l’aime ? Pour ce qu’il représente, bien sûr. Dire non, aux spchiiiiiiits hyper chimiques et polluants. Adieu l’odeur de déo chimique qui a tourné dans la journée! Bonjour à la slow cosmétique! Niveau composition ? Du bicarbonate de sodium et des huiles essentielles. Quant à l’efficacité, elle est au rendez-vous! Parlons peu, parlons bien : je ne sens pas la transpiration à la fin de la journée. Alléluia. Elle ne pue pas ! Ceci est a nuancer dans la mesure où je porte principalement des matières naturelles (comme du coton) et où les températures Lyonnaises ne sont pas très hautes. Ce déodorant Lamazuna n’a pas non plus passé le test ultime de l’été. Affaire à suivre niveau gros coup de chaud. 😉 Si vous lavez déjà testé, n’hésitez pas à en parler en commentaires ! 

Pourquoi j’ai un doute ? Tous les matins, je redoute un peu le moment de l’application. L’expérience est encore un peu laborieuse. Il faut mouiller le déodorant, qui est relativement petit. Il me glisse des mains à cause de sa forme conique et j’ai les doigts plein de déo à la fin du processus. Peut-être gagnerait-il a avoir une forme différente ? Toujours est-il que je vais m’en servir car il est efficace et ne prend presque pas de place, ce qui est fort appréciable !

Pour conclure, je vous recommande d’essayer cette marque! Surtout si vous avez les cheveux courts. Et si, tout simplement, vous avez envie de tenter la slow cosmétique fun !

Autres articles

L’ingrédient naturel : henné cheveux bio

Irene

Masque au curcuma effet bonne mine

Irene

Colorisi : Maquillage anti-âge, vegan et naturelle au café !

Irene

Une belle peau en 3 jours : Le site beauté

Irene

5 astuces pour une épilation au poil !

Irene

Pollution et irritation : le danger des gommages synthétiques

Irene